Petit rappel : En Juin 2021 je me suis lancée le défi du One Year Evolution Challenge pour développer une pratique quotidienne en dessin. Je t’en parle en détail dans l’article « Faire un dessin par jour pendant 1 an« .

J’ai foiré mon dessin …

Ce moment que je craignais est arrivé au 4ème dessin, celui de Salamèche. J’ai échoué à reproduire son visage en plus d’avoir mal géré ma page (il lui manque un bout du crâne), sans parler de l’ombrage au stylo …

D’habitude, quand ça arrive, je jette le dessin et je recommence. Plus je recommence, plus ça m’énerve de rater, plus je dessine mal et c’est l’engrenage infernal. Pour ce challenge, je ressentais le besoin de faire différemment.

Je me suis crééé un tirage en 3 carte pour essayer de démêler ce que je ressentais afin de prendre la décision la plus juste pour moi : refaire, continuer ou abandonner ? J’ai d’abord commencé par mettre des mots sur mes émotions pour identifier leurs rôles et leurs messages respectifs. Puis je me suis armée de mon fidèle Cosmic Cycles Tarot :

  1. Qu’est-ce que les émotions que j’ai ressentis m’invitent à faire ?
  2. Quelle est la source de ce sentiment d’échec ?
  3. Quel est l’enseignement que veut me transmettre cet échec ?

Tombe, mais relèves-toi

L’interprétation de mon tirage a été assez rapide à faire … En résumé, les cartes conseillaient de revenir à ma trinité de base :

  • Mon but : Développer mes compétences en dessin
  • Mon objectif principal : Faire un dessin par jour pendant 1 an
  • Mon 1er objectif: Dessiner les 151 pokemon de la 1ère génération

J’ai donc trouvé un compromis : je referais le dessin de Salamèche mais APRÈS avoir dessiné les 151 Pokemon. Comme j’ai choisis d’utiliser 2 carnets de 80 pages, il me restera 9 pages de rab.

Oui, mais non !

La vie n’étant pas un long fleuve tranquille, j’ai subis une période de turbulence émotionnelles assez lourde et cela s’est ressenti sur mes dessins. Davantage concentrée sur ma tempête intérieure que sur les dessins, j’ai commencé à avoir de plus en plus de « ratés ». C’était d’autant plus rageant que c’est souvent pour un détail qui joue un rôle important, comme ce nez de Papillusion que j’ai fait droit alors que le reste du corps est en biais …

J’ai choisis d’être indulgente avec moi-même et de passer l’éponge sur cette liste de dessins à refaire qui s’accumulaient dangereusement. C’est raté ? Tant pis, mon but n’est pas de créer 151 chef d’oeuvre inoubliables !

J’ai réajusté mes exigences, cette fois en tenant compte que mes émotions avaient une véritable influence sur le résultat. J’essaye d’être plus vigilante pour que le dessin rentre dans la page, mais j’accepte quand ce n’est pas le cas. Je m’autorise d’abord à rougner et être mécontente, puis je tourne la page. Littéralement.

Au moment où j’écris ces lignes, je m’apprête à dessiner Mystherbe, le numéro 43 du Pokédex et je me rend compte que grâce à ce « lâcher-prise » forcé, j’ai enfin pu dépasser un vieux blocage dû à la part de moi perfectionniste. C’est un immense soulagement … Bien sûr, il s’insinue dans mes autres projets MAIS plus dans celui-ci ! C’est une petite victoire que je savoure chaque jour.

Vous pouvez également aimer :